Frais vétérinaires trop chers ? Pensez à l’assurance pour votre chien

Quand bien même vous l’aimeriez, Médor pèse décidément sur votre portefeuille ? Entre alimentation, toilettage et surtout vétérinaire, entretenir un animal de compagnie réclame un vrai budget. Pire, quand il a un accident ou tombe malade, la facture explose. Pour ne pas vous exposer à une telle pression financière, souscrivez à une assurance santé animal.

Flambée des prix vétérinaires

Les frais de santé des animaux sont sensiblement plus élevés que ceux des humains et cela, pour diverses raisons. La localisation géographique explique notamment l’écart des prix entre les cabinets vétérinaires. Une étude menée par Que Choisir en 2018 a révélé que les tarifs des cliniques vont du simple au triple en fonction de la région où elles se trouvent. Ce phénomène s’explique par le fait qu’à l’inverse de la médecine traditionnelle, les vétérinaires ont le droit de pratiquer librement les tarifs qu’ils désirent. Outre cette règlementation largement en leur faveur, les prix élevés se justifient par une médecine nécessitant l’usage d’équipements de pointe spécifiques et diversifiés.

Pour avoir une idée du coût de soins vétérinaires, quelques exemples s’imposent. Débutons par les soins de base à l’instar de la vaccination. Le prix est de 60 euros sauf la première année où il faudra deux injections. Dans certains cas, les vaccins sont tarifés jusqu’à 90 euros. Ensuite, votre chien doit impérativement se faire implanter une puce d’identification ou un tatouage. Prévoyez aux environs de 60 euros. Et pour la castration et la stérilisation, les tarifs oscillent de 100 à 300 euros.

L’affaire se complique en cas de maladies ou d’accidents subis par Médor. Les soins vétérinaires augmentent de plus belle. Toujours à titre illustratif, le traitement d’une allergie demandera une enveloppe moyenne de 250 euros par trimestre. Si votre animal est victime d’une tumeur, l’ablation coûtera 600 euros en plus des médicaments. Ajoutez à cela les examens et analyses allant de 20 à 100 euros et les frais d’hospitalisation de 10 à 50 euros par jour.

L’assurance chien pour réduire les frais vétérinaires

Pour réduire les frais vétérinaires sans mettre en péril la santé de votre chien, il existe un tas d’astuces. Une d’entre elles consiste à demander des devis auprès de différentes cliniques afin de connaître les détails du traitement et avoir la possibilité de comparer les prix et la qualité de services.

Sinon, n’hésitez pas à souscrire à une assurance santé pour animal. Cette offre est encore peu répandue dans l’Hexagone puisque 70% des Français disent ne pas en connaître l’existence. Et pourtant, il s’agit d’un outil de prévention indispensable dès lors qu’on possède un animal de compagnie. À l’instar des complémentaires santé, l’assurance animale va rembourser les dépenses en soins vétérinaires. Elle se décline entre trois types de formules : classique, intermédiaire et premium. La formule classique prend en charge les frais faisant suite à un accident. Elle est la moins chère, mais aussi la moins protectrice puisqu’en cas de maladies, aucun remboursement n’est réalisé. D’où l’intérêt de souscrire plutôt à l’offre intermédiaire qui inclut accident et maladie. Les contrats premium pour leur part prennent en charge tous les frais qu’ils soient préventifs ou curatifs. Certains proposent même des services complémentaires à l’instar d’une assistance 24h/24 ou de la prise en charge du chien en cas d’hospitalisation du propriétaire.

Comparateur Assurance Chien
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partagez votre expérience !